Top
La Suisse en voyage ou le temps d'un week-end - Sensations Voyage
fade
8924
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-8924,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

La Suisse en voyage ou le temps d'un week-end

La Suisse est située à seulement 1h de vol d’Orly ou 1h de route d’Annecy. Ce pays d’Europe centrale, influencé par  la culture des pays limitrophes, possède 4 langues nationales : le français, l’allemand, l’italien et le romanche. Dépaysement garanti aux portes de Paris ! Entre les Alpes et le Jura, la Suisse offre des paysages de montagne exceptionnels. C’est un très joli pays que l’on peut prendre le temps d’explorer lors d’un séjour prolongé ou découvrir, région par région, à l’occasion de week-ends. C’est l’option que nous avons choisie. Une bonne solution pour maîtriser notre budget. Car qu’on se le dise, voyager en Suisse coûte cher. Et si chaque week-end passé en Suisse est une bouffée d’oxygène pour notre esprit, il n’en est pas de même pour notre porte monnaie ! Voilà donc un programme que vous pouvez suivre lors d’un voyage en Suisse ou parcourir, étape par étape, de façon indépendante, le temps d’un week-end.

1. City Trip à Genève

Pour notre premier week-end en Suisse, nous avons visité Genève. Genève est la deuxième plus grande ville du pays en nombre d’habitants derrière Zurich. Avec 23 organisations internationales dont le siège européen des Nations Unies (ONU), l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ou encore l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et plus de 250 ONG, Genève est la ville qui accueille le plus d’organisations internationales au monde. Située à l’extrême Ouest du pays, la ville de Genève est francophone.

Le printemps est, selon moi, la saison idéale pour découvrir Genève et son jardin botanique en fleurs, mon coup de cœur dans la ville. Nous y avons passé 2 jours et 1 nuit. Nous logions à l’hôtel InterContinental Geneva, idéalement situé à 5 minutes à pied du jardin botanique et à quelques arrêts de bus de l’aéroport. Sachez que les transports sont gratuits pour les visiteurs qui séjournent à Genève. A l’aéroport, près des tapis à bagages, retirez gratuitement un ticket de transports valable 80 minutes pour rejoindre votre hébergement. A votre arrivée à l’hôtel, on vous remettra une Geneva transport card qui vous permet de prendre tous les transports publics gratuitement durant le temps de votre séjour à Genève. Si vous ne dormez pas dans un hôtel de la ville, vous pouvez acheter un pass tous transports à la journée pour 8 CHF.

Mais lorsqu’il fait beau, Genève est très agréable à visiter à pied, particulièrement le long de la rade, l’embouchure du lac Léman qui traverse la ville. De nombreux bars et restaurants offrent une vue superbe sur le lac et les montagnes. Après un petit déjeuner face au célèbre Jet d’eau, symbole de la ville, nous avons démarré notre première journée de visite. D’abord au centre ville, pour voir l’horloge fleurie et les horlogers renommés, puis dans la vieille ville, pour découvrir la cathédrale Saint-Pierre et arpenter les ruelles pavées. C’est non loin de la gare Cornavin, que nous avons terminé notre balade par l’exploration de l’îlot 13, un quartier coloré d’œuvres de street art. Que vous soyez plutôt amateurs de shopping luxe, de vieilles pierres ou d‘art contemporain, vous trouverez votre bonheur à Genève ! Top 10 des incontournables à Genève.

Et pour les amoureux de la nature, la ville possède également un atout exceptionnel : un jardin botanique de 28 hectares. C’est ici que nous avons passé notre deuxième journée après notre passage devant l’incontournable Palais des Nations, siège social de l’ONU et la fameuse broken chair. L’entrée au jardin botanique de Genève est gratuite. Et le parc est parfaitement bien entretenu. On y découvre des plantes des 5 continents, des serres tropicales, des rocailles, un arboretum… Et de sacrés oiseaux. Découvrir le jardin botanique en images (à venir).


Que faire à Genève

Voir le jet d'eau, emblème de Genève

Admirer l'horloge fleurie

Visiter la cathédrale Saint-Pierre

Marcher dans la vieille ville

Contempler le street art de l'îlot 13

Visiter le Palais des Nations (ONU)

Photographier la broken chair

Se promener au jardin botanique


Bonnes adresses à Genève

InterContinental Geneva

La Voile Restaurant

Le Riverside Café


A lire aussi

Visiter le jardin botanique de Genève (à venir)

2. Interlaken et l’Oberland bernois

L’Oberland est une région du canton de Berne qui se trouve à 2h30 de route environ de Genève, dans les Alpes suisses. Nous y avons passé un week-end, dans la station d’Interlaken, entre le lac de Thounes et le lac de Brienz. Nous logions au Salzano hôtel & Spa, sans doute l’hôtel au meilleur rapport qualité prix de la région. A Interlaken comme à Genève, les séjours en hôtels vous permettent de bénéficier des transports en commun gratuits dans la ville. Ainsi que de remises sur les télécabines voisines. Un avantage non négligeable quand on sait qu’un trajet aller-retour en télécabines coûte entre 30 et 40 CHF ! Ici contrairement à Genève, la langue officielle est l’allemand. Et même si beaucoup de Suisses parlent plusieurs langues, nombreux sont les habitants de l’Oberland bernois qui ne comprennent pas le français. Et nous on adore ! Car entendre en langue étrangère donne déjà un goût de vacances.

C’est d’abord, attirés par les photos d’un lac à la couleur irréelle, le lac de Blausée à Kandergrund, que nous avons décidé d’explorer l’Oberland bernois. Si ce lac aux eaux translucides, littéralement « lac bleu » est en effet très photogénique, il est situé au milieu d’un parc où se trouve un hôtel, complètement artificiel et bien plus petit que ce que je n’imaginais. Un peu décevant en somme. Surtout quelques semaines seulement après avoir découvert l’exceptionnel parc national des lacs de Plitvice en Croatie ! Mais nous n’avons pas regretté notre venue dans l’Oberland bernois pour autant. Au contraire ! Car ce sont finalement beaucoup d’autres paysages magnifiques qui nous ont transportés. Au cœur des Alpes et arrosé de lacs, l’Oberland a de quoi régaler les amateurs de randonnée. Bercés par les cloches des vaches suisses descendues des alpages, nous avons profité des derniers jours de l’été pour parcourir les sentiers et découvrir des panoramas à couper le souffle. Les plus beaux de Suisse, dit-on.

En seulement 2 jours et 2 nuits nous ne pouvions pas tout faire. Alors j’ai laissé mon compagnon de voyage choisir les randonnées. Et je ne l’ai pas regretté. Je crois qu’il a su dénicher la plus belle des randonnées, au lac d’Oeschinen. A 1580 mètres d’altitude, Oeschinen see est accessible depuis les télécabines de Kandersteg-Oeschinen. Nous avons fait la boucle de 4h, prenant de la hauteur au dessus du lac turquoise, entouré de montagnes. Plus nous montions et plus la brume matinale se dispersait. Pour finalement dévoiler au sommet un panorama somptueux. Nous serions bien restés pique-niquer là haut, si seulement nous avions pensé à emporter notre repas ! C’est finalement au bord du lac d’Oeschinen que nous avons savouré un délicieux sandwich au Panorama Restaurant Zur Sennhütte lorsque nous sommes redescendus, affamés ! Le reste du week-end est passé à une vitesse folle. Balade au sommet de Niederhorn, rencontre avec les parapentistes, déjeuner perchés au dessus du lac de Thoune ou encore visite des immenses grottes de Saint Beatus. Notre week-end fut un émerveillement à chaque étape. Nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer. Ni de tout visiter ! La prochaine fois nous marcherons sur le pont suspendu Peak Walk, nous contemplerons la vue depuis la plateforme d’observation Harder Kulm et nous économiserons pour prendre le train jusqu’à la Jungfraujoch. Car il faut compter 200 CHF pour ces 2h de trajet en train à crémaillère qui mène à 3 454 mètres d’altitude à la gare de chemin de fer la plus élevée d’Europe, the top of Europe.


Que faire dans l’Oberland

Visiter le parc de Blausée

Randonner au lac d'Oeschinen

Monter à la station de Niederhorn

Prendre le train jusqu'à Jungfraujoch

Traverser le pont suspendu Peak Walk

Faire de la luge à Big Pintenfritz

Admirer Interlaken depuis Harder Kulm

Faire du parapente

Contempler les paysages


Bonnes adresses dans l’Oberland

Salzano Hotel & Spa

Salzano Restaurant

Luegibrüggli Restaurant

Panorama Restaurant Zur Sennhütte


A lire aussi

Randonner au lac d'Oeschinen (à venir)

3. Lucerne et le lac des quatre cantons

Nous nous sommes rendus à Lucerne pour un troisième long week-end en Suisse, toujours au départ de Genève. Mais la région du lac des quatre cantons se trouve à une heure de route seulement d’Interlaken et peut donc faire l’objet de l’étape suivant l’Oberland bernois lors d’un voyage en Suisse.

La ville de Lucerne est un incontournable de Suisse pour les amateurs de city trip. Principalement piétonne, et construite au bord du lac glaciaire des quatre cantons, Lucerne offre des très jolies promenades. Avec son célèbre pont en bois, Kapellbrücke, (pont de la chapelle), le plus ancien pont couvert en bois d’Europe, les façades colorées de la vieille ville et les remparts de la Musegg, Lucerne nous transporte de trésor en trésor. C’est dans l’un d’eux, une magnifique bâtisse du 12ème siècle ornée de somptueuses fresques, à l’hôtel des Balances 4*, que nous avons séjourné au cœur de la vieille ville. Avec une vue imprenable sur l’église des Jésuites et le pont de Lucerne depuis notre balcon.

Outre sa ville pleine de charme, la région de Lucerne est aussi connue pour ses domaines skiables avec 21 stations de sport d’hiver et pas moins de 500 km de pistes ! Et puisque nous étions venus à Lucerne un week-end nuageux d’automne, il nous a fallu atteindre les sommets pour rejoindre le soleil. Telle une habituée de la montagne, j’ai appris à choisir la station ensoleillée en consultant les webcams live et découvert avec émerveillement que l’on pouvait retrouver le beau temps au dessus du téléphérique. Il ne m’en a pas fallu plus pour me laisser séduire par la magie de la montagne d’hiver… Moi, qui n’aime ni le froid ni la neige ! J’ai particulièrement aimé la station de Titlis Engelberg pour sa grotte de glace, son impressionnant pont suspendu, son téléphérique rotatif « Rotair » et son joli lac à la station intermédiaire Trübsee. J’ai également adoré la station de Stanserhorn pour son train à crémaillère, son téléphérique panoramique extérieur « CabriO » et ses sentiers de randonnées aux panoramas exceptionnels.

C’est au cœur des vignes, au bord du lac des quatre cantons, que nous avons terminé notre week-end prolongé au Seehotel Kastanienbaum. Situé à 15 minutes du centre de Lucerne, il est le lieu de villégiature idéal pour les amoureux de la nature. Balade autour du lac et même jusqu’au canton de Glaris (1h45 de route) à la découverte de forêts d’automnes multicolores et des magnifiques cascades dont l’une est mon coup de cœur : la cascade de Berglistüber.


Que faire du côté de Lucerne

Contempler les façades dans la vieille ville

Traverser le célèbre pont Kapelbrücke

Dormir dans l'ancienne prison à Barabas

Passer une journée à la station de Titlis

Randonner à Stanserhorn

Se détendre au bord du lac des 4 cantons

Découvrir la cascade de Berglistüber

Se promener au Geopark Sardona

Flâner dans les vignes


Bonnes adresses du côté de Lucerne

Hotel des Balances

Seehotel Kastanienbaum

Hotel Barabas Luzern

Restaurant Fritschi

4. Matterhorn, le mont Cervin : bienvenue à Zermatt

Moi qui n’aime ni le ski, ni la neige, je suis tombée amoureuse de la station de Zermatt et m’y suis rendue à deux reprises en l’espace d’un mois en Août dernier. C’est que la montagne d’été a pour moi un charme inégalé. Et ici à Zermatt se dresse, à 4478 mètres, l’un des plus beaux sommets que j’ai eu l’occasion d’admirer : le mont Cervin. Le Matterhorn, de son nom allemand, est d’ailleurs représenté sur le logo de nombreuses marques comme celui du célèbre chocolat Toblerone et celui de l’office de tourisme de la région.

Zermatt est un village sans voiture, situé à 1600 mètres d’altitude. Pour y accéder, il faut se rendre à la gare de Täsch, où de nombreux parkings privés permettent de garer son véhicule. Puis prendre un train qui mène en une dizaine de minutes à la station. C’est ici, au Schlosshotel 4*, que nous avons séjourné la première fois. Et parce que 3 jours sur place ne nous ont pas suffit, nous y sommes retournés pour un second week-end prolongé, avant la fin de l’été. Cette fois nous sommes montés jusqu’à 2200 mètres pour rejoindre le Riffelalp Resort 5*, niché en plein cœur de la nature.

La nature, c’est ce que j’apprécie particulièrement à Zermatt. Des paysages verdoyants, des lacs de montagne aux eaux cristallines, des sommets enneigés et des fleurs de toutes les couleurs. Les randonnées ressemblent à des décors de contes de fées. Et les animaux s’y invitent volontiers ! J’ai d’abord eu un coup de foudre pour le mouton le plus mignon du monde : le mouton noir du Valais. A l’image des Highland cows d’Ecosse, le black nose sheep est représentatif du canton du Valais et séduit tous les visiteurs avec ses long poils qui laissent à peine apparaître ses yeux. Et au cours de nos balades, nous avons eu l’occasion de rencontrer quelques représentants de la faune sauvage des Alpes. Les marmottes et les bouquetins nous ont offert des scènes de vie inoubliables lors de notre randonnée de Riffelalp à Gornergrat 360. Une randonnée à ne pas manquer, l’une de mes préférées.

Parmi nos jolies balades nous avons également fait le sentier des 5 lacs, 5 Seenweg, et la randonnée de Randa qui mène à la passerelle suspendue Charles Kuoen, Hängebrücke. Du long de ses 494 mètres, cet impressionnant pont à haubans est le pont suspendu le plus long du monde. Il faut bien une dizaine de minutes pour le traverser alors qu’il se balance sous nos pieds. Gare au vertige !

Il nous reste beaucoup de belles randonnées à découvrir du côté de Zermatt. Et nous avons déjà prévu d’y revenir au retour des beaux jours.


Que faire à Zermatt

Contempler le mont Cervin

Randonner au lac Riffelsee et à Gornergrat

Faire la randonnée des 5 lacs

Traverser le pont suspendu de Randa

Rencontrer les adorables black nose sheeps

Se détendre dans un spa


Bonnes adresses du côté de Zermatt

Riffelalp Resort 2222 m

Schlosshotel Zermatt

Restaurant Chez Vrony

Parking Schaller


A lire aussi

5 seenweg, le sentier des 5 lacs (à venir)

5. Montreux Riviera, joyau du Léman

C’est par hasard, qu’en rentrant de Zermatt, nous avons découvert Montreux Riviera dans le canton de Vaud. Nous cherchions un lieu paisible pour nous arrêter au bord du lac Léman. Jusqu’alors nous ne connaissions la ville de Montreux que de nom, célèbre pour son festival de Jazz et son festival du rire. A notre arrivée, nous avons été séduits par ce coin de nature qui a charmé bon nombre d’artistes avant nous. Freddy Mercury, notamment, en a fait la pochette de son album Made in Heaven, et Charlie Chaplin s’y est installé et a vécu dans les hauts de Vevey durant 25 ans. Un musée, Chaplin’s World, lui est d’ailleurs consacré.

Ici à Montreux Riviera nous avons découvert Lavaux, le plus grand vignoble suisse. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il s’étend sur 800 hectares qui forment un panorama vert magnifique au dessus du lac Léman. Les vignes en terrasse me rappellent les plantations de thé du Sri Lanka. Plusieurs circuits permettent de se promener de vignoble en vignoble, à pied, à vélo, et même en petit train. Ne manquez pas la dégustation d’un St-Saphorin, d’un Dézaley, ou d’un Epesse, trois grands vins locaux.

Une autre manière de découvrir les vignobles en terrasse, est de les contempler depuis le lac. D’en bas, la vue d’ensemble est impressionnante. Et quoi de plus original que de se balader sur le lac à bord d’un magnifique bateau à vapeur avec roues à aube ? Au départ de Vevey, nous avons embarqué pour une croisière de 2 heures sur le Léman.  Nous avions l’impression de monter à bord du Titanic lorsque nous avons découvert avec émerveillement ses deux sublimes salles de restaurant, son grand escalier en bois et son pont supérieur réservé à la première classe. Ce bateau fait partie des 8 navires de la flotte Belle Epoque, rénovés par la CGN. Certains sont utilisés toute l’année pour permettre aux résidents de traverser le lac alors que d’autres ne sortent que l’été pour les balades touristiques. L’occasion de vivre un moment d’exception sur le Léman.


Que faire à Montreux

Se balader dans la vieille ville de Vevey

Faire une croisière sur un bateau à vapeur

Visiter le musée de Chaplin's world

Contempler les vignobles en terrasse

Déguster les vins locaux


Bonnes adresses du côté de Montreux

Hôtel Du Léman

CGN Croisières


A lire aussi

Croisière d'exception sur le Léman (à venir)

Galerie Photos Suisse

L’essentiel : Sensations Voyage en Suisse

Durée du séjour
15 jours / 14 nuits ou un grand week-end par région
Mon coup de cœur en Suisse
La beauté des paysages de montagne
A faire au moins une fois dans sa vie
Voir le jet d'eau, emblème de Genève
La prochaine fois en Suisse
Je découvre le canton du Tessin

Carte et infos pratiques Suisse

Durée de vol et décalage horaire
1h de vol ou 3 h de train au départ de Paris / aucun décalage horaire
Formalités et vaccins
Passeport ou carte d'identité en cours de validité
Langues parlées
4 langues officielles : français, allemand, italien et romanche. Dépend des régions. Genève principalement français, Interlaken principalement allemand
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = franc suisse (CHF) 1€ = 1,17 CHF (avril 2018) / destination très chère, +50% vs Paris
Utile sur place
Transports : loc auto, bus, trains, bateaux taxi à Genève (mouettes) / Electricité : 230V, pas d'adaptateur nécessaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: