Top
Kenya : incroyables safaris à vélo, à pied et à cheval - Sensations Voyage
fade
9225
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-9225,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Kenya : incroyables safaris à vélo, à pied et à cheval

Le Kenya était la destination idéale pour nous permettre de faire une coupure au milieu de l’hiver. Nairobi, la capitale, est accessible via l’aéroport international Jomo Kenyatta en vol direct, 8h, depuis Paris. A l’arrivée 2h à peine de décalage horaire, parfait pour profiter au maximum de nos 10 jours de congés. Nous y sommes allés fin janvier, lorsque la haute saison touristique se termine au Kenya et que la météo est encore parfaite, notamment pour les safaris : la température est autour des 27°C, c’est la saison sèche, les pistes sont praticables et les animaux sont facilement visibles dans les herbes et autour des points d’eau.

En parlant de pistes, les routes sont très peu aménagées au Kenya et les distances sont grandes. Il faut donc bien préparer son itinéraire et louer au minimum un SUV voire un 4×4 selon les lieux où vous souhaitez vous rendre. Et de préférence avec chauffeur. C’est le choix que nous avons fait, et même si nous avons eu quelques contrariétés avec notre loueur, c’est la formule que je vous recommande. En savoir plus sur la location de voiture au Kenya (à venir).

1. Rencontres inoubliables dans la région de Naivasha

Naivasha était notre première étape. La ville se trouve à 2h seulement de Nairobi, ce qui nous a permis de rejoindre notre hébergement le jour de notre arrivée. Et de profiter dès la première heure le lendemain matin. Nous avons passé 3 jours dans la région de Naivasha, autour des lacs. Ici les hippopotames sont nombreux. On peut les observer, ainsi que de nombreux oiseaux, en boat safari sur le lac d’Oloiden et le lac de Naivasha. Notre lodge, Loldia House, était situé au cœur d’une réserve privée, au bord du lac de Naivasha… Un véritable havre de paix où les impalas et les phacochères se promènent en liberté. Et où nous avons eu l’occasion de voir les hippopotames hors de l’eau en night safari.

Mais l’animal qui m’a le plus fascinée du coté de Naivasha ce sont les girafes. Elles sont partout en liberté ! Pas seulement dans les parcs mais aussi le long des routes. Et il est presque facile de les approcher. A pied ! Les zèbres et les waterbucks, eux, sont plus craintifs. Quant aux buffles et aux gnous, je crois que c’était moi la plus effrayée ! S’approcher des animaux en liberté, à pied, c’est une expérience magique. Un sentiment de communion avec la nature extraordinaire. Nous avons adoré pour cela la visite à pied de Crescent Island, la randonnée à Crater Lake Game Sanctuary et la visite à vélo du parc national de Hell’s Gate. En revanche, nous avons fait l’impasse sur les lacs aux flamants roses, pourtant très célèbres, dans la région de Naivasha. Du temps où nous recevions des cartes postales, les clichés de milliers de flamants roses à Nakuru Lake étaient parmi les plus célèbres images du Kenya. Mais depuis une dizaine d’années, le paysage aurait changé. Les flamants rose ne sont plus aussi nombreux, ils auraient migré. A Bogoria Lake disent certains. Mais en nombre beaucoup moins important. Parce que nous n’avions pas le temps de tout explorer, nous n’y sommes pas allés.

Avant de quitter Naivasha, nous sommes passés par la Asante children’s home. C’est une école pensionnat au cœur de la ville qui accueille de jeunes enfants de 6 à 12 ans. Nous venions apporter une valise de vêtements à donner que nous avions collectés avant de partir. Pensez-y, si comme nous vous avez droit à 2 valises de 23 kg par personne. Nous n’avions pas prévenu de notre visite organisée à l’improviste. Pourtant l’accueil que nous a offert l’Asante children’s home restera parmi nos plus beaux souvenirs du voyage. Pendant 2 heures, les enfants nous ont fait vivre un moment inoubliable. Ils nous ont présenté fièrement leur lieu de vie, leurs activités et ce qu’ils rêvaient de faire dans la vie. C’est le cœur rempli de bonheur que nous avons repris la route pour la suite de notre aventure.


Que faire autour de Naivasha

Visiter Hell's Gate à vélo

Randonner à Crater Lake

Faire un boat safari à Olieden Lake

Découvrir Crescent Island en walking safari

Faire une croisière sur le lac Naivasha

Voir les flamants roses à Nakuru lake ou à Bogoria lake

Rendre visite à la Asante Children's Home


Bonne adresse au bord du lac

Loldia House by Governor's Camp


A lire aussi

Séjourner au bord du lac Naivasha (à venir)

2. Laikipia, ridding safari sur la terre des lions

Notre deuxième étape, le Sosian lodge Game Ranch, se trouvait à moins de 200 km, mais à près de 4h de route de Naivasha. Car, rappelez-vous, les routes au Kenya sont en grande partie des pistes difficilement praticables, même en SUV. Pour nous peu importe, la route fait partie du voyage et permet de contempler les paysages. Mais il faut juste le savoir pour planifier ses trajets. En chemin, nous nous sommes arrêtés aux Chutes de Thomson, Thomson’s Fall du coté de Nyahururu. la cascade de 74 mètres est impressionnante mais l’endroit est trop touristique à mon goût.

La région de Laikipia est célèbre, avant tout, pour le Mont Kenya, le 2ème plus haut sommet d’Afrique après le Kilimanjaro. L’ascension jusqu’à 5200 mètres d’altitude se fait via plusieurs voies, en 2 jours minimum. Avec 10 jours seulement pour découvrir le Kenya, nous n’avions pas le temps de nous lancer dans cette aventure. Mais profiterons de la vue sur le Mont Kenya depuis le parc national des Aberdares, un peu plus tard. La région de Laikipia est également très souvent citée dans les médias depuis février 2019, parce que c’est ici qu’a été photographié pour la première fois depuis plus de 100 ans, un léopard noir (panthère) en liberté. Si nous n’avons pas eu la chance de croiser ses pas, nous avons en revanche rencontré les lions de très près. Ici, contrairement à d’autres régions du Kenya comme Naivasha, les lions n’ont pas été capturés et déplacés vers le Masai Mara. Ils partagent le territoire avec les peuples nomades qui élèvent leur troupeaux de bétail. Pour assurer une cohabitation sereine entre les hommes et les félins, ces derniers sont géolocalisés quotidiennement par des rangers qui informent les tribus samburu de la position des lions. Ils évitent ainsi que les lions n’attaquent le bétail et que les hommes ne se vengent en tuant les lions.

Ce que nous avons aimé ici, c’est le côté encore préservé de la région, authentique, et loin du tourisme de masse du Masai Mara. C’est au Sosian Lodge Game Ranch, que nous avons élu domicile pour 3 jours. Un lodge somptueux et intimiste au milieu de paysages à couper le souffle. La terre des lions comme nous l’avons surnommée, nous a offert des expériences magiques. Coucher de soleil au milieu de la réserve en compagnie de notre ranger Simon qui nous raconte son enfance et la vie des tribus, rencontre avec les girafes et les éléphants en horse ridding safari, et moment de frisson en face à face avec les lions. Nous ne pouvions imaginer plus belle aventure.

Mais c’était sans compter avec la dernière étape qui nous attendait. Car il nous fallait déjà reprendre la route. En passant par Nanuyki, nous avons franchi l’équateur matérialisé par un panneau souvenir. Ici on vous propose d’observer les effets de la force de Coriolis moyennant quelques shillings : le sens de rotation, de l’eau dans un lavabo par exemple, change de part et d’autre de l’équateur. Bluffant !


Que faire du côté de Laikipia

Rencontrer les lions dans la réserve de Sosian

Prendre des leçons d'équitation

S'approcher des girafes en ridding safari

Rencontrer les tribus Samburu

Contempler le coucher de soleil à Baboon Rock

Faire l'ascension du Mont Kenya

Traverser l'équateur à Nanyuki

Visiter la réserve Ol Jogi Wildlife Conservancy

Se balader à dos de dromadaire

Voir les chutes Thomson's Falls


Bonne adresse à Laikipa

Sosian ranch


A lire aussi

3. Aberdare national park, paradis vert

La dernière étape de notre voyage de 10 jours au Kenya était Aberdare National Park. Situé à plus de 2000 mètres d’altitude, dans le massif des Aberdares, ce parc de 770 km² est recouvert de forêts denses, de landes, de tourbières, de cascades et de rivières. Un paysage montagneux et verdoyant, bien loin des plaines arides que l’on imagine de la savane africaine. Et comme partout où nous sommes allés au Kenya, nous avons pu nous promener à pied à l’intérieur du parc et nous sentir au plus proche de la nature. C’est sans doute ce qui a marqué pour moi la plus grande différence avec les safaris d’Afrique Du Sud, en voiture. Dans le parc national des Aberdares, on peut randonner, pique-niquer, et même camper à certains endroits !

Pour nous, pas de camping au programme, puisque nous logions à Treetops, l’un des deux seuls hébergements du parc. Et un lodge célèbre car il a accueilli la princesse Elisabeth en 1952, au moment ou elle apprenait la mort de son père Georges VI et devenait officiellement Elisabeth II, reine du Royaume-Uni.  Ne vous arrêtez pas à l’apparence défraichie de la façade de Treetops, symbole de sa longue histoire. Ce lodge si préservé, entièrement vitré et construit sur pilotis au dessus de points d’eau naturels, est un véritable paradis pour observer la faune de jour comme de nuit. Un système de buzzer est même mis en place pour être alerté dans sa chambre, en cas de visite nocturne des hyènes, des éléphants, des léopards ou des rhinocéros. Un réveil au milieu de la nuit qui a quelque chose de magique ! Pour nous ce fut l’arrivée d’une famille d’éléphants, le premier soir, alors que nous prenions un verre en terrasse, qui nous laissa sans voix. Un barrissement raisonna dans la nuit et lorsque nous nous sommes approchés, nous avons découvert 5 éléphants, 2 adultes, 2 jeunes et 1 bébé venus au pied du lodge pour s’abreuver. Et c’est dans le silence et l’admiration que nous sommes restés pendant plus d’une heure à contempler la scène, rejoints par les autres clients du lodge.

Nos expéditions dans le parc national des Aberdares furent tout aussi exceptionnelles. Safaris en 4×4 au plus près des troupeaux de buffles et d’éléphants, et parmi nos plus belles rencontres, des hyènes et des singes sykes peu farouches et 2 léopards observés coup sur coup en morning safari. Alors que nous n’osions plus en rêver… Un moment irréel ! Et l’avantage d’Aberdare National Park, c’est qu’il permet de varier les activités. Aussi, nous nous sommes accordés une journée randonnée à la découverte des plus belles cascades du Kenya : Gura Falls, Karuru Falls, Chania Falls et Maguru Falls & Queen’s Cave. Avec sa vue imprenable sur le Mont Kenya, le parc national des Aberdares et sans nul doute mon coup de cœur au Kenya. Pour ses paysages luxuriants et variés, ses cascades gigantesques et sa faune riche. Un parc encore peu fréquenté où nous n’avons jamais croisé personne lors de nos excursions. En savoir plus sur la visite d’Aberdare National Park.

 

C’est avec des images d’une nature éblouissante, plein la tête et l’appareil photo, que nous sommes repartis après 10 jours merveilleux. Amoureux du Kenya et pressés de vivre notre prochaine aventure en terre africaine !


Que faire à Aberdare National Park

 

Dormir au célèbre Treetops lodge

Observer les animaux depuis l'hôtel

Contempler le lever du soleil sur le Mont Kenya

Rencontrer les léopards en safari

Voir l'arbre tricentenaire 'Poste office tree'

Admirer les payages variés

Randonner aux cascades

Entrer dans la grotte Queen's cave


Bonne adresse à Aberdare national park


A lire aussi

Galerie Photos Kenya

L’essentiel : Sensations Voyage au Kenya

Durée du séjour
10 jours / 9 nuits
Mon coup de cœur au Kenya
Le parc national des Aberdares pour sa faune et ses paysages
A faire au moins une fois dans sa vie
Contempler le lever du soleil sur le Mont Kenya
La prochaine fois au Kenya
Je visite le Masai Mara et le parc d'Amboseli

Carte et infos pratiques Kenya

Durée de vol et décalage horaire
8h15 de vol au départ de Paris / +2h vs Paris en hiver, +1h en été
Formalités et vaccins
Passeport valide 6 mois après la date d'entrée sur le territoire / Visa touristique 45 euros, délivré en ligne : http://evisa.go.ke/evisa.html / aucun vaccin obligatoire, fièvre jaune fortement conseillé
Langues parlées
Swahili et Anglais
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = shilling kenyan (KES) 1€ = 113,50 KES (janvier 2019) / destination bon marché pour les hébergements et la restauration. Chère pour la location auto avec chauffeur et les activités
Utile sur place
Transports : location auto + chauffeur, choisir au minimum un SUV voire un 4x4 et avec toit ouvrant pour profiter des safaris / Electricité : 240V, adaptateur nécessaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: