Top
Visiter le parc national de Hell's Gate
fade
9477
post-template-default,single,single-post,postid-9477,single-format-standard,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-header-style-on-scroll,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
Sensations Voyage / Expériences et bons plans  / Visiter le parc national de Hell’s Gate
sensations-voyage-album-photos-hells-roc-landscape-bike


Visiter le parc national de Hell’s Gate

Hell’s Gate national Park est situé dans la vallée du Grand Rift, à 30 km de Naivasha et à 90 km de Nairobi, la capitale. Le parc des « portes de l’enfer » comme on le traduirait en français, doit son nom à l‘intense activité géothermique de la zone. Classé numéro 1 sur trip Advisor parmi les activités de la région de Naivasha, le parc de Hell’s Gate est un incontournable lors de votre voyage au Kenya.

Safari à vélo au milieu de falaises

Hell’s Gate national Park présente un panorama typique de la vallée du Grand Rift, cet ensemble de failles et de volcans qui traverse l’Afrique sur près de 6000 km. A Hell’s Gate on découvre des paysages spectaculaires, des falaises imposantes, des tours rocheuses abruptes, des volcans éteints, des canyons et des sources chaudes.

Le parc national de Hell’s Gate s’étend sur moins de 70 km et peut se visiter à la journée, à pied ou à vélo. Je dois dire qu’au départ, j’étais réticente à l’idée de louer des vélos. C’est que je voulais être libre moi, de contempler les paysages à mon rythme, de marcher à coté des animaux et de m’arrêter pour faire des photos. Mais Alex a insisté… et il a bien fait ! Car les vélos n’ont pas été une contrainte, bien au contraire. Ils nous ont été d’une grande utilité pour traverser le parc aride et sans ombre, jusqu’à atteindre les gorges.

La Fisher’s Tower, emblématique roche de 25 mètres qui se dresse à l’entrée du parc est aménagée pour l’escalade. Ici, comme le long de grande falaise qui délimite le parc, les grimpeurs s’en donnent à cœur joie.

Premières rencontres avec les animaux du Kenya

Mais nous, nous n’avions pas la tête à l’escalade. Trop excités à l’idée de vivre notre premier safari sans véhicule motorisé. Car à Hell’s Gate les grands prédateurs sont rares. On peut donc se promener à pied ou à vélo en toute sécurité. Et les safaris sans voiture, c’est vraiment ce que j’ai adoré au Kenya !

Les zèbres, les singes et les impalas sont nombreux dans le parc de Hell’s Gate. Et c’est avec beaucoup d’émerveillement que nous les regardions évoluer en toute liberté autour de nous. Je pense qu’il nous a fallu plus d’1h30 pour traverser le parc avec les pauses photos.

J’ai souvent lâché mon vélo pour m’approcher des animaux et les photographier. Cette première rencontre avec une girafe kenyane fut un instant magique qui annonçait d’autres inoubliables moments avec ces géants mammifères, à Crescent Island.

Descente dans la gorge d’Ol Njorowa

Si vous souhaitez descendre dans le canyon je vous recommande de prendre les services d’un guide à l’entrée de Hell’s Gate. Car s’il est facile de s’orienter dans le parc, il est plus compliqué de savoir où passer lorsque l’on arrive au niveau des gorges.

Dès notre descente dans la gorge d’Ol Nijorwa nous sommes tombés sous le charme de ce décor incroyable. Nous nous sentions si petits entre les falaises qui montent parfois à près de 10 mètres de haut. Le canyon était sec au mois de février mais notre guide nous expliquait que des crues éclairs, « flash floods« , pouvaient survenir, même par grand ciel bleu. Et qu’en saison des pluies, le canyon est rempli d’eau.

Nous avons exploré la gorge d’Ol Nijorwa pendant plus d’une heure jusqu’à la chambre du diable Devil’s bedroom. Au milieu des roches érodées qui semblaient danser au dessus de nos têtes, nous ne voyions plus le temps passer. Notre magnifique balade s’est achevée devant de jolies sources d’eaux chaudes naturelles ou nous avons fait une brève halte avant de reprendre nos vélos.

Pour en savoir plus, consultez le récit de notre voyage au Kenya.

Commentaires:

  • Alex
    17 mars 2019à11 h 11 min

    Pour une entrée en matière au Kenya, c’était une réussite 🙂

Laisser un commentaire: