Top
L'île de Java : nature, temples et volcans - Sensations Voyage
fade
9733
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-9733,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Java central et oriental, retour en Indonésie

Je l’avais dit lors de mon voyage à Bali, je reviendrai en Indonésie. Et pour mon retour dans cet immense archipel, j’ai choisi l’île de Java. Sans hésiter, car je rêvais depuis bien longtemps, de découvrir les volcans et les temples javanais. Mais les distances sont si grandes à Java qu’il fallait bien 3 semaines complètes sur l’île pour l’explorer. Et encore, en 3 semaines nous n’avons traversé que la moitié de Java, du centre à l’Est. Pour faire ce grand voyage nous avons pris 5 avions et fait plus de 30 heures de vol, 7 bateaux qui représentent environ 15 heures de navigation, 1 train durant 8 heures, et une quinzaine de taxis et scooters pour environ 30 heures de route. A ce compte là, notre empreinte carbone, comme notre niveau de fatigue, ont fini par atteindre des sommets !

Malgré cela, ce voyage, tant en terme de paysages que d’un point de vue spirituel, fut tout simplement merveilleux. Parce que, comme souvent, nous avons rencontré des gens exceptionnels. Parce que, tout au long de nos étapes, nous avons découvert des lieux époustouflants. Et parce que, à travers le yoga, la méditation et certaines rencontres, j’ai trouvé lors de ce voyage, un apaisement intérieur et un lâcher prise dont je ressens les bienfaits dans ma vie au quotidien.

1. Escale à Singapour

Comme souvent, et c’est là l’un des avantages à créer ses voyages sur-mesure, on ne fait pas les choses comme tout le monde ! Et parce qu’il n’existe pas de vol direct pour Java, nous avions choisi de faire une escale d’une nuit dans un pays que nous ne connaissions pas. L’objectif, comme à chaque fois, était de transformer l’escale en escapade. Passer une nuit et une journée à Singapour pour découvrir la ville nous permettait de couper notre trajet aérien. Et surtout d’atterrir ensuite sur l’aéroport de Semarang en Indonésie. Cet aéroport régional, idéalement situé pour notre itinéraire, n’est pas desservi depuis l’Europe mais est facilement accessible depuis l’aéroport de Jewel Changi, de Singapour.

Si une escale d’une journée n’est pas suffisante pour explorer pleinement la cité-état de Singapour, elle permet toutefois de découvrir l’atmosphère ultra-urbanisée du pays qui a pourtant su conserver une part de tradition. Entre ses impressionnants buildings à l’architecture moderne et ses temples préservés dans les ruelles traditionnelles, la ville me rappelle un peu Séoul en Corée. Nous avons dormi à l’Ann Siang House, un hôtel cosy du quartier Chinatown, à deux pas des marchés populaires, des foods markets et des temples historiques : Buddha tooth relic temple, bouddhiste, Thian hock Keng temple, taoïste, et Sri Mariamman temple, hindouiste. Et finalement, Chinatown est le seul quartier que nous avons eu le temps de découvrir et de visiter durant notre journée. Le soir, nous avons marché jusqu’au Supertree Gardens by the Bay pour voir les fameux arbres illuminés. Même si nous avons raté le spectacle musical (annoncé sur le site 21h alors qu’il commence à 20h45 et ne dure que 15 minutes…), la balade valait le détour. Les arbres géants qui changent de couleurs sont hypnotiques et semblent nous transporter dans une forêt enchantée. Mais nous n’avions pas le temps de nous égarer dans cette forêt illuminée,  car pour nous le voyage ne faisait que commencer. Il nous fallait déjà quitter Singapour pour rejoindre notre destination : l’île de Java.


Que faire à Singapour

Se promener dans Chinatown

Visiter les temples

Voir le Supertree Gardens by the Bay

Boire un verre au Cé la vi, Marina Bay Sands

Se balader au Fort Canning Park

Découvrir le quartier de little India

Contempler la skyline depuis les rooftops

Admirer la cascade de l'aéroport Changi

Manger au Maxwell food center


Bonne adresse à Singapour

Ann Siang House hotel

2. Les îles Karimunjawa

Pour rejoindre notre première étape, les îles Karimunjawa, à 80 km au Nord de Java, nous avons donc choisi d’atterrir à Semarang. Cet itinéraire n’a de sens que pour visiter l’archipel paradisiaque encore préservé du tourisme de masse. Si vous commencez votre voyage par les temples du Java central (étape 3), comme ce que proposent beaucoup de circuits organisés, il vaut mieux atterrir directement à Yogyakarta. Mais à mon sens, ne pas aller aux Karimunjawa, serait vraiment dommage. Cet archipel d’une trentaine d’îles et de près de 10 000 habitants est un magnifique paradis. Il est visité par les indonésiens le week-end principalement, et peu encore par les touristes étrangers, ce qui lui confère toute son authenticité. Un peu comme Nusa Penida à Bali, lorsque j’y étais allée, bien avant que le tourisme de masse transforme radicalement l’île en quelques années.

On ne se le répètera jamais assez, sachons profiter de l’instant présent. Et ici aux Karimunjawa, on a vite fait d’oublier le reste. Les immenses plages de sable blanc, l’eau de la mer à 29°C  et les poissons multicolores sur les massifs coralliens nous y aident bien. Ce paradis caché n’a rien à envier aux Maldives, croyez-moi. Et pour commencer notre voyage après un long trajet, nous ne pouvions espérer un endroit plus ressourçant. Nous avons passé 3 nuits à Alam Kita Retreat, dans un bel ecolodge en bois avec salle de bain extérieure. Ce petit hôtel familial organise régulièrement des retraites yoga et méditation avec adeptes du monde entier. Et pour nous, ce fut l’occasion de nous initier à ces pratiques et de commencer à en ressentir les bienfaits, pour le corps et pour l’esprit. C’est décidé, tant que notre emploi du temps nous le permettra, nous commencerons nos journées par une heure de yoga !

En deux jours et demi aux Karimunjawa, nous avons pu découvrir l’île principale et ses magnifiques plages désertes. Je vous recommande notamment de faire un tour à Bobby Beach. J’ai particulièrement adoré son étendue de sable blanc à perte de vue, et ses cabanes en bambou perchées dans les cocotiers. Offrez-vous également une excursion en bateau privé à la journée pour explorer d’autres îles inhabitées. Et pour voir des spots de snorkeling aussi colorés que des dessins animés. Quand Le monde de Némo devient réalité, le temps s’arrête aux Karimunjawa.


Que faire aux Karimunjawa

Faire du snorkeling

Lézarder sur les plages

Contempler le soleil du lever au coucher

Pratiquer le yoga et la méditation

Aller d'île en île en bateau

Louer un scooter


Bonnes adresses aux Karimunjawa

Alam Kita Hotel

Amore Café


A lire aussi

Se rendre aux îles Karimunjawa (soon)

Retraite méditation et yoga (soon)

3. Yogyakarta au carrefour des cultes

Notre troisième étape nous a conduit à Yogyakarta, une mégapole de près de 400 000 habitants, qui possède toutes les caractéristiques des grandes villes. Des monuments, des magasins, des galeries d’art, des rues animées le soir, et des embouteillages à n’en plus finir ! Ma passion pour les citytrips étant limitée, nous avons cherché un hébergement qui nous fasse oublier l’agitation de la ville. Et nous avons été conquis par Dusun Jogja Village Inn, un écrin de verdure situé au Sud de Yogyakarta. Ici, bien que l’on soit en pleine ville, on oublie la foule, le bruit et les constructions. On se détend au bord d’une piscine entourée d’un décor verdoyant, et on s’évade pour une séance massage ou yoga.

Bien que je ne sois pas le meilleur public pour les visites en ville, j’ai trouvé Yogyakarta agréable à découvrir. On trouve facilement des taxis sur Grab (l’équivalent de Uber) ou des scooters sur GoJek. Ces deux applications sont très pratiques pour se déplacer en Indonésie mais sont interdites dans de nombreuses villes. D’un quartier à l’autre de Yogyakarta, nous nous sommes déplacés à pied, évitant ainsi la circulation. Nous avons aimé nous balader au marché local de Malioboro, manger dans les warungs traditionnels et visiter les galeries d’art Batik. Et surtout, nous avons adorer prendre le temps de discuter avec les habitants, très accueillants.

Mais si nous sommes allés à Yogyakarta c’était pour une visite particulière, celle du temple bouddhiste de Borobudur. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, ce sanctuaire de pierre de plus de 2500 m² est le plus grand temple bouddhiste du monde. Je l’avais longtemps rêvé ce temple sacré, cette atmosphère unique, ces Bouddhas majestueux qui se détachent du ciel orangé au lever du soleil… Un rêve devenu réalité ! Et si Borobudur est pour moi une merveille sans pareille, le temple hindouiste de Prambanan n’est pas en reste. Lui aussi est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Appelé également Candi Rara Jonggrang, Prambanan est le plus grand temple dédié à Shiva. C’est un ensemble impressionnant de de 240 édifices qui rappellent l’architecture des temples d’Angkor au Cambodge. A l’intérieur de chacun se trouvent de grandes statues hindouistes que l’on découvre à la lumière d’une lampe torche, à condition d’en avoir emporté une ! Prévoyez 2h minimum pour profiter de votre visite.


Que faire près de Yogyakarta

Assister au lever du soleil sur Borobudur

Visiter le temple de Prambanan

Voir le palace de Kraton

Découvrir la night life de Yogya

Se balader au marché local

Visiter les galeries de peinture batik

Prendre le train jusqu'à Probolinggo


Bonne adresse à Yogyakarta

Jogja village


A lire aussi

4. Volcans et cascades au Bromo Tengger Semeru National Park

Après deux jours et deux nuits passés à Yogyakarta, nous reprenions déjà la route. Direction, le mont Bromo. Ce volcan emblématique, comme le temple de Borobudur, figurait sur la liste des lieux que je voulais absolument visiter un jour dans ma vie. Et le trajet pour rejoindre le parc national Bromo Tengger Semeru s’annonçait un long périple. Au départ de la gare de Yogyakarta, nous avons pris un train en direction de Probolinggo. Arrivés à destination après 8h30 de train, un chauffeur nous attendait pour rejoindre notre guest house à 1h30 de route encore, Cahyo homestay Bromo.

Nous avions choisi cet hébergement parce qu’il se trouvait proche du mont Bromo, à l’intérieur du parc national. En effet, nous voulions voir le lever du soleil sur le volcan, et le soleil à Java, il se lève à 4h30 du matin. Il était donc préférable de dormir à coté ! Le lendemain matin, nous quittions la chambre d’hôtes à 3h avec notre chauffeur et notre 4×4 privé, pour atteindre le point de vue King Kong Hill. Au lever du soleil, les couleurs chatoyantes du ciel étaient si vives qu’elles paraissaient irréelles. Et sous nos yeux émerveillés, le volcan est apparu petit à petit, sortant de l’obscurité. Plus d’informations sur la visite du Mont Bromo au lever du soleil (coming soon).

Dans le parc national du mont Bromo, nous avions également repéré des cascades : Tumpak Sewu waterfall. Elles étaient sublimes en photos, mais tellement loin de notre itinéraire pour la suite de notre voyage, que nous avions presque renoncé à y aller. Mais c’était sans compter sur les conseils des locaux qui nous ont proposé un trajet alternatif pour nous rendre aux cascades avant d’aller vers le volcan Ijen. Ce changement d’itinéraire nous a permis de faire la plus belle découverte de notre voyage. D’ailleurs Tumpak Sewu waterfall est à ce jour le plus beau site naturel que j’ai eu la chance de voir dans ma vie. Un paysage fantastique qui ressemble à un décor de Jurassic Park. Un volcan qui fume, une forêt luxuriante et, au milieu, des chutes d’eau de 120 mètres de haut… Le panorama est à couper le souffle. Et c’est dans ce paradis inexploré que nous avons passé une journée fabuleuse, à traverser les cascades, sauter dans les bassins et visiter les grottes.


Que faire à Bromo

Contempler le lever du soleil depuis King Kong Hill

Monter jusqu'au cratère

contempler le panorama de Tumpak Sewu

Se promener dans les cascades et les grottes

Voir les fumerolles au sommet du mont Semeru


Bonnes adresses à Bromo

Cahyo homestay Bromo

Yanto Homestay Anugrah Tumpak Sewu


A lire aussi

Découvrir le mont Bromo (soon)

L'extradordinaire Tumpak Sewu waterfall (soon)

5. Kawah Ijen, du cratère au sommet

Nous avions initialement prévu de rejoindre Kawah Ijen, notre dernière étape sur l’île de Java, en train. Depuis Probolinggo, il faut compter 4h de train jusqu’à Banyuwangi. C’est la ville étape par laquelle s’arrête la majorité des touristes avant de faire l’ascension du volcan Ijen. Mais en venant de Tumpak Sewu Waterfall, nous avons finalement rejoint la ville de Bondowoso, en voiture, notre point de chute pour la nuit.

Au départ de Bondowoso comme de Banyuwangi, il faut compter 1h30 de route pour rejoindre le célèbre volcan Ijen. Et celui-ci possède une particularité : de la lave bleue, « blue fire » que l’on peut observer en descendant dans le cratère… de nuit ! Nous ne pouvions évidemment pas rater cette expérience unique. Réveil donc à 23h30, pour une randonnée nocturne. C’est munis de lampes torches et de masques à gaz que nous avons pris le départ aux alentours d’une heure du matin. Notre objectif : gravir le volcan, puis descendre dans le cratère avant le lever du jour pour voir cette incroyable lave bleue. Après une randonnée plutôt éprouvante, nous sommes arrivés au cœur du cratère face un spectacle stupéfiant. Sous nous yeux, à quelques centimètre de nos pieds, s’écoulait de la lave d’un bleu presque fluorescent. La seconde partie du spectacle fut tout aussi splendide. Et c’est depuis le sommet, que nous l’avons contemplé. Le lever du soleil sur le volcan éclaire et illumine peu à peu le lac turquoise au milieu du cratère. C’est encore un magnifique panorama qui restera gravé dans nos souvenirs.

Nous nous sommes arrêtés une nuit de plus à Banyuwangi pour refaire le plein d’énergie, et de séances de yoga, au milieu des rizières du Grand Harvest Resort & Villas. Et c’est du port de Ketapang que nous avons quitté l’île de Java en ferry pour rejoindre Gilimanuk à Bali.


Que faire près de Ijen

Faire l'ascension de nuit

Admirer les flammes bleues dans le cratère

Voir les porteurs de souffre

Contempler le lever du soleil au sommet

Se rendre sur l'île Pulau Tabuhan


Bonnes adresses près de Ijen

Grand Harvest Resort & Villas, Banyuwangi


A lire aussi

Blue fire et lever de soleil sur Kawah Ijen

6. Un passage par Bali

Terminer son voyage à Java en rejoignant Bali, c’est un itinéraire classique des voyageurs. C’est que la traversée d’une île à l’autre ne dure que 20 minutes. D’ailleurs il y a des ferrys toute la journée.

Même si nous avions déjà séjourné durant près de 3 semaines à Bali, il nous restait beaucoup de lieux à découvrir. Et en particulier la réserve naturelle de Menjengan, une petite île située au Nord Ouest de Bali, connue avant tout des plongeurs, pour ses murs de corail qui descendent jusqu’à 60 mètres de profondeur. A peine arrivés au port de Gilimanuk, nous reprenions un taxi jusqu’au port de Labuan Lalang pour faire cap sur Menjengan. Nous avions choisi le seul établissement situé à l’intérieur du parc national de Bali Barat : l’hôtel NusaBay Menjengan by WHM. Des eaux translucides, des poissons multicolores que l’on aperçoit depuis le ponton, des biches et des singes qui se promènent dans le parc de l’hôtel… Dès notre arrivée, nous étions sous le charme de Menjengan, l’île préservée.

Et c’est à Ubud que nous avons choisi de terminer notre belle aventure indonésienne, avant de reprendre un vol pour Paris, au départ de Denpasar. Ubud c’est la région des hauts plateaux, de la forêt tropicale, des rizières en terrasse… J’avais eu un véritable coup de cœur pour ce coin de nature lors de ma première visite à Bali et je me réjouissais d’y retourner. Le problème de Bali c’est que la destination est victime de son succès. Les touristes sont partout et l’authenticité devient difficile à trouver. Le contraste est d’autant plus marquant après 3 semaines passées à Java. A Ubud, c’est dans notre sublime boutique hôtel, intimiste, le Puri Kasih Gottlieb, qui nous avons pu nous ressourcer au milieu de la nature, et à l’écart de la foule.

Encore une fois, nous avons quitté l’Indonésie des étoiles plein les yeux. Avec la sage intention de continuer les séances de yoga matinales pour faire perdurer les bienfaits du voyage jusqu’au prochain.


Que faire à Bali

Plonger ou faire du snorkeling à Menjengan

Se connecter à la nature à Ubud

Visiter le temple Pura Ulun Danu Bratan

Voir les sources sacrées du Pura Titra Empul


Bonnes adresses à Bali

NusaBay Menjengan by WHM

Puri Kasih Gottlieb


A lire aussi

Galerie Photos Java

L’essentiel : Sensations Voyage à Java

Durée du séjour
20 jours / 18 nuits
Mon coup de cœur à Java
Le paysage extraordinaire de Tumpak Sewu waterfall
A faire au moins une fois dans sa vie
Assister au lever du soleil sur le temple de Borobudur
La prochaine fois à Java
J'explore la partie occidentale de l'île

Carte et infos pratiques Java

Durée de vol et décalage horaire
17h de vol pour Yogyakarta au départ de Paris, 16h pour Jakarta / Pas de vol direct / +6h vers Paris en hiver, +5h en été
Formalités et vaccins
Passeport valide 6 mois après la date d'entrée - pas de visa nécessaire pour séjour de moins de 30 jours
Langues parlées
langue officielle : indonésien / anglais parlé pour le tourisme
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = roupie indonésienne ou rupiah (idr) 1€ = 15,666 idr (nov 2019) / destination bon marché, environ 50% moins chère que la France
Utile sur place
Transports : train, bateau, avion, scooter / Electricité : 230V, pas d'adaptateur nécessaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: