Top
Le Pérou, du Machu Picchu à la forêt amazonienne - Sensations Voyage
fade
6545
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-6545,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Le Pérou du Machu Picchu à la forêt amazonienne

Pour mon deuxième voyage en Amérique du Sud, j’ai opté pour le Pérou. J’avais trouvé des vols en erreur de prix à 150€ au départ d’Amsterdam. A ce tarif là, nous n’avions pas hésité. Même si les dates disponibles ne nous laissaient que 12 jours sur place. Enfin en théorie. Car avec les grèves des pilotes et la gestion catastrophique de la compagnie Aéromexico, nous avons finalement atterri à l’aéroport international Jorge-Chávez de Lima avec un jour de retard ! Onze jours donc pour découvrir le Pérou, c’était encore un voyage express qui nous attendait. Et comme les distances sont immenses au Pérou nous savions que nous ne pourrions pas tout voir.

Nous avions choisi de visiter l’incontournable Machu Picchu, Cuzco et la vallée sacrée puis de nous rendre dans la forêt amazonienne que j’avais tant aimée en Guyane. Nous avons passé 4 jours dans la réserve nationale de Tambopata avant de rejoindre la capitale pour rentrer. Entre océan, montagnes et forêt, le Pérou a de sublimes richesses naturelles à partager… Et des habitants si accueillants ! C’est l’un de mes voyages coup de cœur de l’année.

Etape 1 : Sur la route du Machu Picchu

Dès notre arrivée à l’aéroport de Lima, nous reprenions un vol à destination de Cuzco avec l’excellente compagnie Latam. Nous avions initialement prévu de passer une journée à visiter la capitale mais nos 15 heures de retard de vol en ont décidé autrement… Lorsque nous avons atterri à l’aéroport international Alejandro-Velasco-Astete de Cuzco, nous avons tout de suite ressenti le manque d’oxygène. Nous nous trouvions à 3310 mètres d’altitude et notre corps avait besoin de temps pour s’acclimater. Nous avions lu plusieurs articles à ce sujet et c’est la raison pour laquelle nous avions choisi de nous rendre au Machu Picchu avant d’affronter la montagne Vinicunca culminant à 5000 mètres !

Première destination de notre voyage donc :  la merveille du monde inca. Et pour nous y rendre nous sommes passées par Ollantaytambo puis Aguas Calientes. Deux villages étapes qui valent la peine de s’y arrêter. A Ollantaytambo se trouvent les vestiges d’une forteresse inca, l’un des plus grands sites archéologiques de la vallée sacrée. Et pour les sportifs en quête d’aventure, ne ratez pas la via ferrata et la tyrolienne du skylodge Natura Vive. Sensations fortes et panoramas éblouissants garantis ! Après une nuit reposante à Ollantaytambo, dans le charmant hôtel El Albergue situé sur le quai de la gare, nous embarquions dans l’Inca Rail en direction d’Aguas Calientes. Le trajet au cœur des paysages de montagne est absolument magnifique. Quant au village d’Aguas Calientes, construit pour accueillir les visiteurs du Machu Picchu, il est vraiment agréable à visiter. Pour ses sources d’eaux chaudes, son marché coloré et ses ruelles animées de jour comme de nuit.

Au petit matin, nous avons pris l’un des premiers bus au départ d’Aguas Calientes pour le Machu Picchu. Nous avions acheté en ligne nos tickets d’entrée pour le Machu Picchu depuis plusieurs semaines déjà. En effet, nous souhaitions faire une randonnée en plus de la visite classique, celle de la Montaña Machu Picchu. Et pour celle-ci, comme pour le Huyana Picchu, les entrées sont limitées. C’est donc munies de nos tickets que nous sommes arrivées sur le site de la merveille du monde, avant l’heure d’ouverture. En découvrant la foule à l’entrée je commençais à déchanter. Ils étaient tellement nombreux les touristes qui se bousculaient devant les portes fermées… Mais dès que nous sommes entrées sur le site et que le Machu Picchu est apparu devant nous je les ai tous oubliés ! Car la beauté de la citadelle inca est à couper le souffle. Nous y avons passé 4 heures, entre la randonnée la Montaña et la visite du Machu Picchu. Un moment totalement magique.


Que faire sur la route du Machu Picchu

Visiter les ruines incas d'Ollantaytambo

Se baigner dans les sources chaudes d'Aguas Calientes

Se faire masser à Aguas Calientes

Découvrir la citadelle inca Machu Picchu


A lire aussi


Bonnes adresses

El Albergue Hotel à Ollantaytambo

Casa Andina à Aguas Calientes

The Tree House Restaurant à Aguas Calientes

Natura Vive via ferrata à Ollantaytambo

Etape 2 : Cuzco et la vallée sacrée

De retour du Machu Picchu en début d’après-midi, nous avons pris le temps de nous accorder une pause déjeuner et massage à Aguas Calientes, avant de repartir en train avec le Peru Rail en direction de Cuzco. Enfin, de Poroy plus exactement, car c’est à ici que s’arrête le train, à 20 minutes du centre-ville. Nous avons séjourné 3 nuits à Cuzco. Et nous y serions bien restées 3 nuits de plus si le temps nous l’avait permis. Nous logions dans un petit hôtel de charme idéalement situé tout près de la Plaza des Armas. La ville de Cuzco est le point de chute idéal pour rayonner dans la vallée sacrée. Mais c’est également une ville que l’on aime pour son architecture, son shopping et sa vie nocturne. A Cuzco, les vestiges de la civilisation inca sont partout dans les ruelles. Les monuments de l’époque coloniale habillent majestueusement les grandes places. Et les restaurants, bars et discothèques animent la ville de jour comme de nuit. En haut d’une ruelle, nous avons découvert un charmant restaurant offrant une vue panoramique sur la ville : le Limbus Bar. Allez y pour regarder le coucher de soleil sur Cuzco ou simplement pour contempler la vue en sirotant un pisco sour.

Dans la vallée sacrée nous avons aimé visiter le village de Chinchero et ses coopératives. Ici, les habitants, tous vêtus de leurs tenues traditionnelles,  vous invitent à découvrir le travail de la laine. Après une rencontre avec le lama, la vigogne et l’alpaga on apprend comment la laine est lavée, filée, et colorée à base de teintures naturelles. Puis on nous montre la manière dont elle est tissée avant de nous proposer évidement d’acheter un bonnet ou un poncho fait main. La seconde visite que j’ai beaucoup appréciée c’est Maras et ses incroyables salines. Ce sont des milliers de bassins suspendus à flanc de falaise qui permettent d’extraire le sel d’une source saturée en chlorure de sodium qui coule ici, dans les montagnes des Andes. Le paysage immaculé est exceptionnel. Et l’on y rencontre les travailleurs des coopératives puisque ces salines, qui ont des milliers d’années, sont toujours exploitées. Nous nous sommes également arrêtés sur site inca de Moray. C’est un impressionnant site d’expérimentation agricole construit sous forme de terrasses organisées en cercles concentriques. Les incas y faisaient des tests de cultures dans les différents microclimats simulés par ces terrasses.

Mais notre plus belle découverte dans la région des Andes est sans nulle doute la montagne aux 7 couleurs, Apu Vinicunca. Située à 3h de route de Cuzco et à 5000 mètres d’altitude, la Rainbow Mountain comme elle est rebaptisée, est une incroyable merveille de la nature. Et une grande aventure ! Munie de mon litre de thé aux feuilles de coca pour éviter le mal des montagnes, et chaudement couverte, je m’étais équipée pour cette raide ascension. Une sublime randonnée à la montagne aux 7 couleurs que je vous raconte ici en images.


Que faire à Cuzco

Contempler l'architecture

Découvrir Chinchero et ses coopératives

Se promener au marché local

Manger du lama

Visiter les salines de Maras

Voir le site inca de Moray

Sortir danser

Siroter un pisco sour

Randonner à la montagne aux 7 couleurs


A lire aussi


Bonnes adresses à Cuzco

El Monasterio del Inka Hotel

Limbus resto Bar

Mama Africa Discothèque

Etape 3 : Puerto Maldonado, au cœur de l’Amazonie

C’est avec un peu de nostalgie que nous avons quitté Cuzco et nos amis rencontrés dans la vallée sacrée.  Car une nouvelle aventure nous attendait. Nous avons pris notre envol avec Star Peru, direction Puerto Maldonado en Amazonie. Ici dans la région Madre de Dios, nous découvrions un tout autre Pérou. Les températures avoisinent les 35°C, et le taux d’humidité est proche de 90%. Pas de manque d’oxygène à la descente de l’avion donc, mais une chaleur humide à laquelle nous allions vite nous habituer. En revanche nous n’arriverons pas à nous habituer aux moustiques assoiffés. On les comptaient par dizaines au centimètre carré… Bienvenue en Amazonie en saison des pluies !

Pour notre séjour au cœur de la jungle, nous avions fait appel à un ecolodge. Corto Maltes Amazonia, c’est le nom du lodge, s’est occupé de tout. Les transferts, l’hébergement, les repas, le guide et les excursions dans la réserve de Tambopata. Nous n’avions qu’à nous laisser guider. C’est en bateau que nous avons rejoint notre confortable bungalow en bois au milieu d’un magnifique jardin tropical. Durant 4 jours, nous avons découvert la faune et la flore de la forêt amazonienne. Au programme : randonnées dans la jungle au milieu des insectes géants, promenade sur le lac de Sandoval à la rencontre des singes et des loutres d’Amazonie, balade nocturne à la recherche des caïmans et des tarentules, observation de la canopée du haut des miradors, et histoires d’Ayahuasca… L’Ayahuasca est un breuvage à base de lianes aux propriétés psychotropes. Cette boisson préparée par les chamanes des tribus indiennes d’Amazonie est consommée pour entrer en transe et fait l’objet de nombreuses légendes. Au planning de nos activités figurait également une rencontre avec une famille d’indien Machiguenga. Je dois reconnaître que je n’attendais pas grand chose de cette dernière visite. A vrai dire je craignais un « attrape touristes », pire encore une excursion type « tourisme humain » qui se serait apparentée à la visite d’un zoo… Et ça je n’avais pas du tout envie de le vivre. Heureusement, ce fut tout le contraire avec Corto Maltes et la famille de Mérino. Nous avons vécu une rencontre authentique, pleine de partage et riche en d’émotion. Pour en savoir plus sur nos 4 jours en immersion dans la forêt amazonienne, consultez notre récit illustré. (à venir)

Nous avons terminé notre séjour en Amazonie par une nuit dans la ville de Puerto Maldonado. Le temps de contempler les fresques de street art qui habillent les murs de la ville, de voir le célèbre pont suspendu Guillermo-Billinghurst qui surplombe le rio Madre de Dios et qui rappelle celui de San Francisco et de déguster de l’arapaima dans le meilleur restaurant de la région. Puis nous nous envolions de nouveau pour la capitale.


Que faire en Amazonie

Séjourner dans un ecolodge au cœur de la jungle

Observer la faune et la flore de la réserve de Tambopata

Naviguer en pirogue sur le lac de Sandoval

Contempler la canopée depuis les miradors

Rencontrer les indiens

Découvrir l'Ayahuasca

Déguster des noix du Brésil

Manger de l'arapaïma (paiche)


A lire aussi

Séjourner au cœur de l'Amazonie (à venir)


Bonnes adresses à Puerto Maldonado

Corto Maltes Amazonia ecolodge

Burgos's Restaurant à Puerto Maldonado

Etape 4 : un passage par Lima

Notre visite de la capitale fut beaucoup plus courte que prévu. D’abord car nous avions manqué une journée à l’aller à cause de la grève des pilotes, et ensuite parce que la compagnie a avancé notre vol retour d’une demi-journée. Pour finalement nous faire patienter 5 heures dans une salle d’embarquement à cause d’un problème technique. Et finir par annuler notre vol. Je ne saurais que trop vous recommander d’éviter Aeromexico !

Nous n’avons donc passé qu’une seule soirée à Lima, mais quelle soirée ! Nous avions choisi un hôtel dans l’un des plus beaux quartiers résidentiels de la ville, San Isidro, non loin de Miraflores. Un quartier idéal pour se promener à pied et bien situé pour rejoindre l’aéroport. Nous n’avons pas eu le temps de nous balader en bord de mer ni de visiter la cathédrale de la plaza mayor. La nuit commençait déjà à tomber lorsque nous sommes arrivées et nous avons choisi d’aller au Circuito Magico del Agua. C’est un immense jardin de fontaines situé dans le Parque de la Reserva. Tous les soirs, les eaux s’illuminent et s’animent au travers d’un superbe show sons et lumières qui n’a rien à envier au plus grand spectacle des fontaines de Dubaï. Le spectacle qui met à l’honneur les beautés du Pérou dans des vidéos projetées sur l’eau, marquera, comme un hommage, la fin de notre beau voyage.


Que faire à Lima

Flaner sur le malecon à Miraflores

Se promener au centre ville

Contempler l'architecture

Assister au show nocturne du Circuito Magico del Agua

Déguster un ceviche


Bonne adresse à Lima

Foresta Hotel

L’essentiel : Sensations Voyage au Pérou

Durée du séjour
12 jours / 10 nuits
Mon coup de cœur au Pérou
La diversité des paysages : montagnes, forêt, plages
A faire au moins une fois dans sa vie
Visiter le célèbre Machu Picchu
La prochaine fois au Pérou
Je visite la région d'Aréquipa

Télécharger la carte touristique (à venir)

Télécharger le programme PDF (à venir)

Galerie Photos Pérou

Carte et infos pratiques Pérou

Durée de vol et décalage horaire
15h40 de trajet minimum au départ de Paris, escale obligatoire / -5h en été vs Paris, -6h en hiver
Formalités et vaccins
Passeport en cours de validité / vaccin contre la fièvre jaune obligatoire / traitement antipaludéen conseillé en particulier pour la forêt amazonienne
Langues parlées
langue officielle : espagnol / anglais compris partout
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = nuevo sol (pen). 1€=3,88 pen au 1er déc. 2017 / coût de la vie inférieur à la France mais activités et trajets intérieurs assez coûteux
Utile sur place
Transports : vols intérieurs, train, bus, taxi, tuk-tuk / Electricité : 220V, adaptateur souvent nécessaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: