Top
Cuba : voyage inoubliable au pays de la salsa
fade
6433
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-6433,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
 

Cuba, voyage inoubliable au pays de la salsa

Lorsque j’ai décidé d’aller à Cuba, je dansais régulièrement la salsa. C’est donc accompagnée d’un danseur cubain professionnel, que j’ai eu l’occasion de découvrir ce fabuleux pays. Notre séjour fut rythmé par des cours de danse et des soirées salsa. Mais surtout il était guidé par un enfant du pays, un homme qui a grandit à Cuba et qui nous a raconté la vie et l’histoire de son pays.

Une chance exceptionnelle pour moi qui ne parlais pas espagnol. Car à Cuba, et a fortiori avant l’assouplissement de l’embargo américain par Obama, personne ne parlait un mot d’anglais. Et si je parvenais sans difficulté à me faire comprendre pour demander mon chemin ou commander à manger, je n’en restais pas moins bien limitée dans mes échanges. Difficile de dialoguer avec les habitants que l’on rencontre, de comprendre leur quotidien, de discuter de leur vie, sans parler la même langue. C’est sans doute ce que j’ai trouvé de plus frustrant lors de mon voyage à Cuba et qui m’a poussée à commencer les cours d’espagnol.

1. La Havane sur le Malecon

Dès que l’on arrive à la Havane, on comprend que Cuba est une destination qui ne ressemble à aucune autre. Un pays extraordinaire qu’il faut avoir visité au moins une fois dans sa vie. Un pays à l’histoire lourde, tour à tour secoué par la colonisation espagnole, la dictature de Batista, la révolution de Fidel Castro et l’embargo américain qui a littéralement asphyxié le pays économiquement. Et si aujourd’hui, le régime politique est officiellement définit comme une république il reste toujours sous l’emprise d’un parti unique décrit par de nombreux journalistes comme régime totalitaire. Quant aux relations économiques entre Cuba et les Etats-Unis, grandement encouragées par Barack Obama, elles ont été de nouveau limitées depuis l’arrivée de Donald Trump à la présidence des Etats Unis.

Cette histoire, c’est celle que l’on découvre à La Havane. Une capitale incroyable où le temps semble s’être arrêté. Où les voitures américaines mythiques des années 50 roulent encore dans les rues, où l’architecture coloniale espagnole est restée préservée du modernisme, et où les gens sont si souriants. Sur le Prado comme le long du Malecon, on prend plaisir à flâner et à croiser les familles qui s’y promènent. Il règne à la Havane une atmosphère très particulière. Un mélange d’agitation et de sérénité que je ne saurais expliqué, mais que j’ai adoré.


Que faire à La Havane

Se promener sur le Paseo del Prado

Admirer l'architecture de la Plaza Vieja

Visiter El Capitolio

Rouler en coco-taxi

Traverser la Plaza de la Revolución

Flâner sur le Malecon

Flâner dans la vieille ville

Prendre des cours de salsa

Admirer les voitures anciennes

Boire un mojito au fort El Morro

2. Au cœur de la nature à Viñales

Après 4 jours intenses passés à La Havane, entre cours de danse et visites culturelles, nous avons quitté la capitale pour un tout autre décor, Viñales. Située à 2h30 de route de La Havane en direction de l’Ouest, la vallée de Viñales, dans la province de Pinar del Rio est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Au cœur des plantations de tabac, dans un décor luxuriant, se trouve le village paisible de Viñales aux maisons colorées. Au programme, visite des plantations de tabac et découverte de la fabrication artisanale des cigares par les guarijos, balade à cheval sur la terre rouge au milieu des typiques roches calcaires appelées mogotes, et randonnée à travers la vallée, à la découverte des grottes.

C’est dans une casa particular, c’est à dire chez l’habitant, que nous avons logé. Cette formule d’hébergement, très répandue à Cuba et encadrée par l’Etat, est la meilleure façon de voyager dans le pays selon moi. Rencontrer les cubains, partager leur table et participer à l’économie locale est sans aucun doute bien plus magique à vivre que le meilleur des hôtels 5* !


Que faire à Vinales

Randonner dans la vallée

Galoper sur la terre rouge

Contempler les mogotes

Explorer les grottes

Découvrir la fabrique de tabac

Dormir dans une casa particular

Louer des vélos

Faire une excursion à l'îlot Cayo Levisa

3. Le village de Trinidad et les plages caribéennes

La dernière étape de notre séjour était le village de Trinidad. Ce village côtier, très touristique, se trouve au milieu de l’île, à 4h de route de la Havane et 7h de Viñales. Les voyageurs s’y rendent autant pour découvrir le pittoresque village que pour les plages paradisiaques qui l’entourent. A notre arrivée, nous étions attendus par une trentaine d’enfants qui réclamaient des cadeaux. Sur les conseils de notre guide, nous avions apporté de France des stylos et des petits savons à donner aux familles que nous rencontrions lors de notre voyage, mais je dois dire que j’ai été plutôt gênée par ce moment. Une sorte de rituel pour des enfants habitués à réclamer aux touristes qui arrivent ce qu’ils peuvent leur donner.

Les ruelles pavées et les maisons colorées de Trinidad sont absolument magnifiques. Je m’y suis promenée pendant plusieurs heures, à regarder les charrettes passer et échanger de grands sourires avec les habitants. C’est là que j’ai rencontré José, un conducteur de bicitaxi qui tenait à m’emmener faire un tour. Après quelques échanges hasardeux, j’ai fini par oser embarquer avec lui. Ce fut une rencontre magique. José m’a fait faire le tour touristique de Trinidad, puis m’a emmenée quelques centaines de mètres plus loin, là où il vivait. Ici le décor est tout autre, le village ressemble à un bidonville, les couleurs ne sont plus… Il m’a montré le magasin, plutôt le comptoir où il s’approvisionnait encore avec des tickets de rationnement. Et m’a invitée à entrer dans sa modeste maison à l’intérieur de laquelle vivait trois générations. Malgré la barrière de la langue j’ai appris beaucoup sur la vie des cubains lors de cette balade avec José. Un moment d’authenticité et d’humanité qui reste mon plus beau souvenir du voyage.


Que faire à Trinidad

Se promener sur la Plaza Major

Flâner dans les rues colorées

Faire une balade en bicitaxi

Visiter le musée Palacio Cantero

Faire du shopping sur le marché

Lézarder sur la playa Ancon

Randonner au parc Topes de Collantes

Visiter les plantations de la vallée de Los Indigenos

Savourer la langouste grillée

Danser à la casa de la musica

Galerie Photos Cuba

L’essentiel : Sensations Voyage à Cuba

Durée du séjour
10 jours / 8 nuits
Mon coup de cœur à Cuba
La vallée de Viñales
A faire au moins une fois dans sa vie
Voir les voitures mythiques dans les rues de La Havane
La prochaine fois à Cuba
Je visite Santiago de Cuba et l'Est de l'île

Télécharger le programme PDF (à venir)

Top 5 incontournables Cuba (à venir)

Carte et infos pratiques Cuba

Durée de vol et décalage horaire
10h30 de vol au départ de Paris, vols directs / -6h vs Paris en été comme en hiver (durant quelques semaines -5h car dates de changement d'heure décalées)
Formalités et vaccins
Passeport valide 6 mois après la date de retour / carte touristique payante (27€) obligatoire délivrée par le consulat cubain à Paris ou les voyagistes
Langues parlées
langue officielle : espagnol
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = peso convertible pour les voyageurs (CUC). 1€=1,15CUC (janv 2019) / Une autre monnaie, le peso cubain (CUP) est également utilisée dans le pays et exclusivement réservée aux cubains
Utile sur place
Transports : location auto, taxi, bus, trains, vols intérieurs / Electricité : 210V, d'adaptateur nécessaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: