Top
De Bali à Lombok, premier voyage en Indonésie - Sensations Voyage
fade
441
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-441,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage child theme-child-ver-1.0,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-header-style-on-scroll,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

De Bali à Lombok, premier voyage en Indonésie

J’ai intitulé ce séjour à Bali « premier voyage en Indonésie » car c’est sûr, j’y retournerai ! L’Indonésie c’est plus de 13 000 îles dont près d’un millier sont habitées. On dit qu’il faut plus que toute une vie pour les visiter ! Alors il fallait bien faire un choix pour commencer.

Bali était autant le choix du cœur que celui de la simplicité. L’une des îles indonésiennes connues des français et une destination qui fait rêver à la seule évocation de son nom. Comme nous avions 3 semaines complètes de vacances, nous avions d’abord envisagé d’ajouter l’île de Java à notre itinéraire. On a finalement renoncé pour prendre plus de temps et savourer chaque étape, et c’est sans regret. Nous voulions être libres, libres de rester lorsqu’un endroit nous plaisait, libre de changer le programme suivant l’inspiration du moment. Alors nous n’avons pas réservé d’avance les hébergements. Bien que le mois d’Août soit un mois de haute saison touristique à Bali, nous n’avons rencontré aucune difficulté pour trouver des hébergements au fur et à mesure.

Etape 1 : Un passage par Bangkok

Il n’existe pas de vol direct pour Bali au départ de Paris. Il faut forcement faire escale. Ou alors, construire son voyage sur mesure et s’arrêter où l’on veut, le temps qu’on veut. C’est l’option que nous avions choisie. Comme des amis passaient leurs vacances en Thaïlande, nous avions décidé de nous retrouver tous à Bangkok pour quelques jours.

Entre le palais royal, les innombrables temples, les marchés flottants, et les immenses centres commerciaux, Bangkok offre de quoi occuper pleinement ses journées. Si j’ai trouvé la visite du palais royal gâchée par la foule de touristes qui s’y presse, j’ai adoré Wat Pho, le temple de Bouddha couché, situé juste à coté. Parmi  les plus beaux temples de la ville, je vous recommande également  Wat Arun, le temple de l’Aube et Wat Saket, le temple de la montagne d’Or. La découverte des ‘floating market’ nous a également ravis. Une jolie promenade riche en couleurs. Le temps d’une journée au départ de Bangkok, vous pouvez même vous rendre jusqu’au sublime site archéologique d’Ayutthaya. Et pour les amateurs de shopping, allez faire un tour au MBK center. Vous trouverez absolument tout dans cet immense centre commercial de 7 étages. Après des journées bien chargées, pas le temps de vous reposer. Car Bangkok est aussi une référence de la nightlife ! Les rooftops, bars et boites du nuit de la capitale thaïlandaise font partie des incontournables de la ville. Après 4 jours en Thaïlande qui nous ont paru être un premier voyage, il était  temps pour nous de rejoindre Bali.


Que faire à Bangkok

Visiter le palais royal et les célèbres temples

Découvrir les floating markets

Se rendre à Ayutthaya

Faire du shopping au MBK

Se faire masser

Boire un verre sur un rooftop

Se déhancher en boîte de nuit


A lire aussi

Etape 2 : De Seminyak à Uluwatu, la plage du bout du monde

Au départ de l’aéroport de Bangkok Don Mueang, les vols domestiques pour Ngurah Rai Dempasar sont nombreux. Nous avons réservé nos billets auprès d’Air Asia, compagnie fiable et bon marché (low-cost) avec laquelle j’avais déjà voyagé l’an passé.

Dès notre arrivée à l’aéroport, nous remarquions le sourire chaleureux des balinais qui nous a accompagné tout au long du séjour. Sur place, nous avons trouvé des taxis pour rejoindre Seminyak, première étape de notre roadtrip. Les taxis, il y en a partout à Bali et les prix se négocient ! C’est comme ça que nous avons circulé d’étape en étape durant tout notre séjour. Vous pouvez même réserver une course pour le lendemain en prenant rendez-vous directement avec un taxi que vous croisez. En espérant qu’il ne vous oublie pas ! Il y a aussi l’appli Uber et son équivalent indonésien GoJek que je n’ai pas expérimentés.

A Seminyak nous sommes promenés à pied. Au programme : déjeuner sur la plage de Petitenget , découverte des massages balinais et séance shopping dans les boutiques de créateurs de la rue Oberoi. Nous avons ensuite rejoint Uluwatu, où nous avons loué des scooters. La circulation y est facile et les distances sont assez courtes. Ne ratez pas la plage de Single Fin, et son bar éponyme, un spot très prisé pour contempler le coucher du soleil avec un bon cocktail !


Que faire de Seyminiak à Uluwatu

Déjeuner sur la plage de Petitenget

Visiter le temple Tanah Lot

Faire du shopping dans la rue Oberoi

S'allonger sur la plage de Padang Padang

Visiter le temple Pura Luhur Uluwatu

S'initier au yoga

Se faire masser


Bonne adresse à Uluwatu

Le Single Fin Bar

Etape 3 : Ubud, bienvenue au cœur de la culture vegan

Les paysages de rizières, je les attendais avec impatience. Et je n’ai pas été déçue en arrivant en taxi dans la région d’Ubud. Ses panoramas de verdure nous ont instantanément plongés dans un apaisant sentiment de bien-être et de paix.

Nous étions 6 à cette étape du voyage et avions loué une villa avec piscine privée. Dès que l’on voyage en groupe, cette formule et souvent plus rentable que l’hôtel et d’un tout autre confort. Nos hôtes à l’Elephant House Private Pool ont été absolument parfaits ! Ils se sont occupés de tout. De la livraison des scooters que nous souhaitions louer au repas gargantuesque fait maison lorsque nous leur avons demandé de nous préparer un dîner, ils nous ont enchantés.

J’y serais bien restée une semaine complète à la villa, et à Ubud. Entre la célèbre Monkey Forest, les balades dans les rizières, les temples et les sources sacrées de Tirta Empul, la région m’a véritablement envoutée ! Les déjeuners dans les restaurants vegan jonchés au cœur des rizières, la balade au marché artisanal et la découverte des danses traditionnelles sont autant de moments magiques que j’ai adorés.

La seule difficulté à Ubud, c’est la circulation. Heureusement, j’étais accompagnée de motards expérimentés. J’ai pu opter pour la place passager du scooter et apprécier les paysages en toute sérénité.


Que faire à Ubud

Gravir le Mont Batur

Savourer la cuisine vegan

Se balader au marché artisanal

Se perdre dans les rizières

Découvrir les danses traditionnelles

Se baigner dans les sources sacrées du Tirta Empul


Bonnes adresses à Ubud

La villa Elephant House Private Pool

Le Sari Organik Restaurant

Etape 4 : Penida, la plus sauvage des îles Nusa

C’est souvent à Nusa Lemboghan que les voyageurs se rendent lorsqu’ils vont aux îles Nusa. Mais c’est à Penida que mon ami, qui vivait à Bali, a choisi de nous emmener. Son île préférée pour passer un week-end nature et authentique. Ici à Nusa Penida, il y a peu de touristes et pourtant on y trouve des sites naturels à couper le souffle ! Notre ami nous avait donné rendez-vous au port de Sanur pour prendre ensemble la navette matinale de Bali à Penida. 

A Nusa Penida, c’est de nouveau sur nos deux-roues que nous sommes partis à la découverte de l’île. Guidés par notre ami, par les informations des insulaires prévenants et par les panneaux d’indications parfois déconcertants, nous nous sommes perdus plus d’une fois. Mais le jeu en valait toujours la chandelle ! Du Broken bridge au site d’Angel’s Billabong en passant par la plage cachée d’Atuh Beach et les paysages de cultures d’algues, les panoramas de Nusa Penida figurent parmi les plus beaux de mes voyages !

Renseignez-vous sur l’horaire des marées sur place pour profiter au maximum de chaque site. En effet la plage d’Atuh Beach est absolument sublime à marée haute et perd de ses couleurs à la basse mer. Quant à la piscine naturelle d’Angel’s Billabong, il est dangereux de s’y baigner lorsque la mer est agitée ou lors des changements de marée. Admirez le paysage de haut et soyez prudent si vous descendez vous y baigner. Pour en savoir plus sur Nusa Penida, consultez notre article Top 5 Nusa Penida en images.


Que faire à Nusa Penida

Trouver l'incroyable Atuh Beach

Faire du snorkeling au temple submergé

Se baigner à Angel's Billabong

Se rendre au Broken Bridge

Découvrir les cultures d'algues

Contempler le coucher de soleil sur le rocher de Crystal Bay


Bonne adresse à Nusa Penida

Bintang Bungalow

Le Penida Colada Bar

Etape 5 : Lombok, la grande expédition au Mont Rinjani

Le Mont Rinjani, c’était notre challenge. Un trek de 2 jours et 1 nuit, une ascension à 3726m, pour contraster avec nos journées zen. Le Mont Rinjani, je m’y étais préparée. Enfin pas physiquement… Psychologiquement seulement ! Bien décidée à affronter ce volcan, renseignée comme jamais. Je me suis donc assurée de prendre le meilleur guide et me suis équipée de tout le matériel nécessaire pour affronter le froid. En savoir plus sur la préparation du trek. Et c’est sans une heure d’entraînement sportif que je me suis lancée pour une véritable expédition. Pour moi c’était une grande aventure. Première nuit de ma vie dans une tente, première ascension en montagne, premier trek… Et quelle belle aventure ! Lire le récit de notre trek de 2 jours, 1 nuit.

Le sentiment d’accomplissement et la beauté des paysages resteront longtemps gravés dans ma mémoire. Nous sommes arrivés à Lombok la veille de notre trek et en sommes repartis dès la fin de notre expédition. Notre guide Rudy trekker nous a escortés jusqu’au port de Bangsal où un bateau qu’il avait affrété nous attendait pour nous déposer à Gili Trawangan.


Que faire à Lombok

Gravir le Mont Rinjani

Découvrir les cascades de Sendang Gile et Tiu Kelep

Lézarder sur les plages de rêve de la côte Sud

Explorer les fonds marins en snorkeling


A lire aussi

Etape 6 : Gili Trawangan, après l’effort, le réconfort

Les îles Gilis appartiennent à Lombok. Gili Air, Gili Meno et Gili Trawangan, 3 îles, plus ou moins festives, plus ou moins touristiques. Nous avons longtemps hésité et avons fini par nous laisser tenter par l’ambiance fête de Gili Trawangan courramment appelée Gili T. Même si nous préférons les voyages authentiques et préservés, ce stop Gili Trawangan arrivait au bon moment : pour se reposer sur des plages aménagées après une ascension à 3726 mètres, pour se régaler dans des restaurants vue mer après 2 jours de camping, pour faire la fête dans des bars animés après une semaine de calme.

A Gili Trawangan, nous avons donc exploré les meilleurs spots pour épicuriens : savouré nos smoothies bowls des heures durant face à la mer, flâné dans les boutiques en dépensant quelques milliers de roupies, et lézardé sur les lits de plage du Sunset Bar. Ce n’est qu’à la nuit tombée que nous retrouvions assez d’énergie pour faire la fête et danser. Le soir, tous les bars dansants de Gili Trawangan s’animent. Certains sont tellement bondés de monde qu’il est difficile d’y entrer !


Que faire à Gili Trawangan

S'acheter des articles de plage chez 69 Slam

Contempler le coucher de soleil sur la balançoire de Sunset Beach

Assister aux concerts Live du Sama Sama Bar

Danser et faire la fête de bar en bar


Bonnes adresses à Gili T.

Le Kayu Café pour ses petits déjeuners

Le Sunset bar pour ses délicieux cocktails

Etape 7 : cap sur Nusa Lemboghan, dernière escale

Après Gili, nous avions initialement prévu de remonter sur le nord de Bali. Nous voulions rejoindre l’île de Java en bateau pour l’ascension d’un autre volcan : le kawa Ljen. Mais notre trek à Lombok nous avait épuisés. Nous avons donc changé de programme et décidé de rejoindre Nusa Lemboghan. Ainsi, de retour à Bali nous avons repris un ferry, au départ de Padang Bai cette fois.

Bien que plus touristique que Penida, Lomboghan reste un petit havre de paix. Surtout, Nusa Lemboghan, comme Nusa Penida, permet d’accéder en bateau au Manta Point. C’est l’un des seuls spots au monde où l’on peut nager avec les raies manta en masque et tuba. Je me suis offert le luxe d’une excursion privée avec un pêcheur local. Et l’expérience fut magique, au delà de toutes mes attentes. J’y ai consacré un article complet où je vous raconte en détails cette incroyable baignade avec la majestueuse raie.

Notre voyage en Indonésie s’est terminé sur ces belles images. Nous sommes retournés sur l’île de Bali une journée avant notre vol retour et en avons profité pour visiter le célèbre Tanah Lot. Après une dernière nuit à Seyminiak, pour être proche de l’aéroport et sommes rentrés en passant par Bangkok, comme à notre arrivée.


Que faire à Nusa Lemboghan

Embarquer avec un pêcheur à la recherche des raies manta

S'étendre sur la plage de Mushroom Bay

Siroter un cocktail dans un bar vue sur mer

Se faire masser


A lire aussi

L’essentiel : Sensations Voyage à Bali

Durée du séjour
23 jours / 21 nuits
Mon coup de cœur à Bali
L'île encore préservée de Nusa Penida
A faire au moins une fois dans sa vie
Faire du snorkeling avec les raies manta
La prochaine fois à Bali
Je plonge à Menjangan et prends le bateau en direction de Kawa Ljen sur l'île de Java

Télécharger le programme PDF (à venir)

Top 5 incontournables Bali (à venir)

Album Photos Bali

sensations-voyage-bali-lombok-rinjani-trek-camp
« 1 de 38 »

Carte et infos pratiques Bali

Durée de vol et décalage horaire
17h30 de vol minimum, aucun vol sans escale au départ de Paris / Heure vs Paris : +7h (hiver) +6h (été)
Formalités et vaccins
Pas de visa nécessaire (séjours de moins de 30 jours) / Pas de vaccin obligatoire
Langues parlées
Langue officielle : Bahasa Indonesia / la pluspart des balinais comprennent l'anglais
Monnaie et coût de la vie
Monnaie = roupie indonésienne ou rupiah / 1€ = 14 000 RPS (janv 2017) / Destination bon marché
Utile sur place
Transports : taxis, chauffeurs privés, location scooters / Electricité : 220V, pas d'adaptateur nécéssaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire: